Espace employeurs - GRH Poitou-Charentes

Personnaliser le contenu du site

Veuillez spécifier ou modifier les caractéristiques de votre entreprise/organisme

  • Votre secteur
  • Votre statut
  • Votre effectif
  • Votre code postal
Type d'activité

Saisissez votre code NAF ou un ou plusieurs mot de l'intitulé de votre convention collective

Code postal

Saisissez votre code postal

Masquer les critères

Outils GRH

Le management des ressources humaines s’appuie sur les outils de diagnostic et le dialogue avec chacun des salariés (voir les rubriques correspondantes).

Il s’inscrit dans une vision à moyen terme des besoins individuels et collectifs, pour atteindre les objectifs fixés et anticiper les changements qui peuvent s’imposer. Parmi les outils disponibles pour analyser les évolutions prévisibles des emplois et des métiers, des compétences et des qualifications, liées aux mutations économiques, démographiques et technologiques prévisibles, est souvent citée  la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) qui est un thème de négociation obligatoire dans les entreprises de 300 salariés et plus.


Les partenaires sociaux ont un rôle important au plan national, sectoriel et dans les entreprises sur les différents sujets qui concernent les l’emploi et les compétences. Les employeurs ont des obligations d’informations et de consultation des instances représentatives du personnel (IRP), mais aussi, selon les effectifs, de négociations d’accords, notamment sur la qualité de vie au travail et la gestion des emplois et des parcours professionnels.

Aide du Fonds pour l’Amélioration des Conditions de Travail (FACT)

Les entreprises et les associations peuvent solliciter une aide pour conduire des projets d'expérimentation dans le champ de l'amélioration des conditions de travail.

Références : Arrêté du 22 octobre 2015

Fiche actualisée le 22/06/2018

Employeurs éligibles

  • Les entreprises et les établissements de moins de 300 salariés. 
  • Les associations de moins de 300 salariés.

Les organisations interprofessionnelles ou les branches peuvent aussi bénéficier de l’aide (voir conditions et montant auprès de l’ARACT).

Dépenses éligibles

L'aide peut porter sur les différents volets du projet d'expérimentation relatif à l’amélioration des conditions de travail :
- l'animation et le temps consacré à la conduite du projet ;
- la capitalisation de l'expérimentation ;
- le transfert de l'action innovante.

L'aide financière ne porte en aucun cas sur des dépenses liées à des investissements.

L’aide publique

Dans une logique de cofinancement, le FACT prend en charge une partie des coûts supportés par le porteur de projet, hors TVA pour les organismes assujettis à cette taxe. L'ensemble des financements publics ne peut pas excéder 80 % du montant du projet.

Pour une action individuelle (avec une entreprise ou une association), l'aide  peut aller jusqu'à 1000 € par jour (12 jours maxi d’intervention par un consultant externe + 2 jours de capitalisation ou de valorisation des acquis du projet).

Pour une action collective associant plusieurs employeurs, l'aide (jusqu'à 1000 € par jour) est limitée à 8 jours d’intervention par entreprise + 6 jours de coordination, capitalisation, d’évaluation ou de valorisation des acquis du projet par le porteur de l’action collective ou un consultant externe.

L'aide allouée s'inscrit dans le cadre du règlement européen des "aides de minimis".

Procédures

L'entreprise ou l'association intéressée doit répondre à un appel à projets de l'ANACT qui selon les thèmes, précise les critères spécifiques, les secteurs et publics visés. Voir les appels à projets et formulaires de demande.

Les projets financés sont sélectionnés par une commission. Les demandeurs retenus doivent conclure avec l’ANACT une convention qui précise les modalités de versement de l'aide, le programme de réalisation de l'action et ses modalités d'évaluation.

L’assistance de l’ARACT peut être sollicitée pour élaborer le projet.

Les institutions représentatives du personnel ou, à défaut, les salariés concernés doivent être informés du contenu du projet subventionné et être associés à sa mise en œuvre. 

Financeurs de la mesure

Vos questions

Pour toutes questions sur la formation

et les aides à l’embauche :

0 800 940 166

Dernières actualités

  • Ordonnances Macron

    Dans la rubrique "outils GRH", consultez les nouvelles règles de consultation des IRP et de négociation d'accords d'entreprise ainsi que notre présentation des ordonnances modifiées.

Boite à outils GRH

  • Accords de branche

    Ces accords déterminent la mission de l'OPCA qu'ils désignent, les conditions de prise en charge et de mise en œuvre de certains dispositifs (CPF, professionnalisation, tutorat...). Ils peuvent instituer des contributions conventionnelles complétant la cotisation fiscale unique, pour développer la formation continue.

    Trouver son accord :

    Faites une recherche d'accord de branche en sélectionnant un secteur (sur site ARFTLV).

    Remplissez votre type d'activité afin d'obtenir les accords de branche liés à votre convention collective.

  • Trouver son OPCA
    Les employeurs du secteur privé doivent verser leur cotisation Formation à un OPCA (Organisme paritaire collecteur agréé), soit l'OPCA désigné par leur branche, soit un organisme interprofessionnel de leur choix. Ils peuvent aussi leur verser une cotisation volontaire.

    Ces organismes peuvent prendre en charge leurs dépenses de formation et leur proposer une offre de services (conseil, diagnostic...).
    Plus d'infos sur les OPCA

    Pour connaître votre OPCA, indiquez votre secteur d'activité dans la barre d'identification du site

A qui s'adresser ?

ARACT Nouvelle-Aquitaine
Site Bordeaux : 05 56 79 63 37 - g.stinglhamber@anact.fr
Site Limoges : 05 55 11 05 60 - j.ducourtieux@anact.fr
Site Poitiers : 05 49 52 39 90 - a.edely@anact.fr

Mission Fact
192, avenue Thiers, CS 800 31 - 69457 Lyon Cedex 06 Tél : 04 72 56 14 73 - Courriel : infofact@anact.fr